Un autre coup de brosse à cheveux, une autre poignée de mèches et une autre zone visible du cuir chevelu.  Si vous faites partie des 80 millions d’adultes européens  qui souffrent d’alopécie androgénétique (calvitie masculine et féminine), ce scénario ne vous est probablement que trop familier. La calvitie peut être brutale, notamment du point de vue de la confiance en soi et des interactions sociales. En fait, une étude suggère que 29 % des femmes qui perdent leurs cheveux présentent des symptômes de dépression. Une autre indique que la perte de cheveux peut créer un « énorme fardeau émotionnel » pour les hommes.

PRP pour la perte de cheveux : Peut-il inverser la calvitie sans chirurgie, pilules ou crèmes ?

Mais une nouvelle thérapie naturelle pourrait offrir à davantage de patients l’espoir de retrouver leurs cheveux sans chirurgie, pilules ou pommades topiques. L’injection de plasma riche en plaquettes (PRP) est une nouvelle procédure qui utilise vos propres plaquettes sanguines – un type de cellule qui aide à la guérison dans tout le corps – pour potentiellement inverser la perte de cheveux et en faire pousser de nouveaux. Le PRP pour la repousse des cheveux est une procédure relativement nouvelle, mais elle pourrait être une option pour vous aider à vous sentir à nouveau vous-même.

Comment fonctionne le PRP ?

Bien qu’elle soit souvent associée au vieillissement et à la génétique, la perte de cheveux peut survenir à tout moment de l’âge adulte. La calvitie se produit lorsque les follicules pileux, les petits sacs qui ancrent les cheveux individuels au cuir chevelu, commencent à rétrécir, permettant aux cheveux de tomber. Dans le monde de la médecine sportive, les médecins ont utilisé le PRP pour aider à guérir les blessures musculaires et tendineuses. En ce qui concerne la perte de cheveux, la recherche suggère que l’injection de plaquettes présentes dans le sang d’un patient et l’activation de facteurs de croissance peuvent améliorer l’apport sanguin aux follicules pileux et augmenter l’épaisseur des tiges capillaires.

Avant une procédure PRP, on discute avec vous d’attentes réalistes. L’amélioration de la santé et de l’épaisseur des cheveux est possible et a été documentée dans plusieurs études évaluées par des pairs. On parle également des choix de mode de vie qui peuvent avoir une incidence sur la chute des cheveux, comme l’arrêt du tabac et une alimentation enrichie en vitamine D et en fer, deux nutriments qui peuvent favoriser la croissance des cheveux. La procédure complète dure moins de 30 minutes. On  préleve un échantillon de votre sang, puis on le fait tourner dans une centrifugeuse pour séparer les plaquettes. Ensuite, le sang sera extrait et injecté dans les zones chauves de votre cuir chevelu. La plupart des patients ne ressentent qu’une gêne minime, voire aucune, et retournent au travail le lendemain. Des scientifiques trouvent des cellules de la peau à l’origine de la calvitie et des cheveux gris. Les patients reviendront une fois par mois pendant trois mois pour une nouvelle injection, puis une fois tous les trois à six mois par la suite.

La procédure utilise votre propre sang, et les risques sont minimes. Bien que très improbables, les risques peuvent inclure des saignements, des hématomes, des infections et des lésions nerveuses. Les patients qui prennent des anticoagulants et ceux qui souffrent d’une infection active du cuir chevelu, d’une maladie chronique du foie ou d’un faible taux de plaquettes ne doivent pas avoir recours au PRP.

Le PRP est-il efficace contre la perte de cheveux ?

Comme pour toute nouvelle procédure, dont le Traitement de la calvitie notamment, on est en train de recueillir des données à long terme pour comprendre les possibilités de repousse nouvelle et durable des cheveux avec le PRP. Aujourd’hui, certains patients ont recours à l’injection de PRP en conjonction avec d’autres traitements contre la perte de cheveux, comme les médicaments. De plus en plus de preuves cliniques suggèrent que le PRP peut aider les patients souffrant de perte de cheveux. La plupart des études sur le PRP font état d’un suivi des patients jusqu’à six mois après l’intervention. Après ce délai, on  dispose de peu de données, mais les recherches en cours peuvent indiquer quels patients bénéficient le plus du PRP, lesquels n’en bénéficient pas et pourquoi. Cela dit, les patients qui travaillent avec l’équipe certifiée du département de chirurgie plastique qui ont déclaré être satisfaits de leurs résultats. Au fur et à mesure que on en apprend davantage sur cette nouvelle procédure passionnante, on espére aider les patients souffrant de perte de cheveux à atteindre leurs objectifs grâce à un plan de traitement incluant le PRP. Voir https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/cheveux-lutter-calvitie-14846/ un site qui vous en dira plus !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code